Select your Top Menu from wp menus

Quand Simplice Matthieu Sarandji interdit à son successeur Firmin Ngrébada de procéder au mouvement du personnel de la primature

Des informations crédibles de sources très proches de la présidence de la République et de la primature ont rapporté, il y a quelques jours, à notre rédaction, que l’ancien premier ministre Simplice Matthieu Sarandji et actuellement secrétaire général du « Grand Parti – Etat » dénommé MCU a interdit à son successeur Firmin Ngrébada de procéder au mouvement du personnel de la primature.

Ayant refusé de déférer à cette injonction et voulant évidemment faire croire à ses parents, amis et connaissances à qui il a promis de juteux  postes de chargés de missions et de conseillers avec rang et prérogatives de ministre ou de ministre – délégué dans son cabinet qu’il est bel et bien la 3ème personnalité de la République, le nouvel homme de la primature qui a réussi à évincer le titulaire du poste, après d’âpres négociations avec les groupes armés à Khartoum, s’est entêté, a apprêté et  soumis, à l’approbation et la signature du président Touadéra, une proposition de décret portant nomination ou confirmation de certaines personnalités  à divers postes de responsabilité à la primature.

Malheureusement pour lui, cette proposition tarde à sortir du parapheur du président de la République. Ces sources affirment qu’elle a plutôt été retirée des tiroirs par son prédécesseur, le boxeur et le redoutable va- t’en – guerre, Simplice Matthieu Sarandji qui ne cesse de dire à tout le monde, à ce sujet : «  Vous m’avez chassé de la primature, et je vous l’ai concédé bien volontiers. Mais je n’accepterai pas que vous chassiez tous les miens de la primature ».

Quand l’administration publique devient la propriété privée d’un homme politique et de son clan, alors l’Etat et la République cessent  totalement d’exister. Et l’Etat et  la République ont effectivement cessé d’exister depuis le 30 mars 2016,  au lendemain de  l’accession du président Touadéra aux commandes des affaires de la cité.

Affaire à suivre…. !

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :