Select your Top Menu from wp menus

Assemblée nationale : Fin de stage de haut niveau des sauveteurs internationaux en sauvetage et secourisme organisé par la FCSS et tenu à Bangui du 5 au 10 août 2019

Les rideaux sont finalement tombés, le samedi 10 août 2019, sur le stage de haut niveau des sauveteurs internationaux en sauvetage et secourisme, tenu dans la capitale centrafricaine, du 5 au 10 août 2019.

Organisé par la Fédération Centrafricaine de Sauvetage et de Secourisme dont la présidence est assurée par Monsieur Thierry Georges Vackat, député de la circonscription de Mongoumba et placé sous la direction technique de l’expert et instructeur international Monsieur Simo ALASKA, de nationalité marocaine, avec la participation de l’Académie Africaine de Sauvetage et de la Fédération Internationale de Sauvetage, cette formation d’imprégnations de courte durée qui a réuni 70 stagiaires issus du Bataillon des Forces Amphibies,  des Forces Spéciales Centrafricaines et des jeunes centrafricains sans distinction, non seulement rentre dans le cadre de la politique de restructuration de l’armée centrafricaine pour son entière opérationnalité, mais surtout s’impose indubitablement comme un appui substantiel au rôle traditionnel, régalien et républicain, celui du renforcement et du développement de la protection civile centrafricaine.

Ce stage qui a été rendu possible, il faut le reconnaître, grâce au travail incessant et patriotique de la Fédération Centrafricaine de Sauvetage et de Secourisme et aux appuis matériels et financiers de nombreux partenaires économiques centrafricains, d’une part, et l’implication directe d’instructeurs français, d’autre part, dans le cadre de la coopération bilatérale entre la République centrafricaine et la France, avec laquelle nous entretenons d’excellentes relations et dont la présence aux côtés de notre pays, la République Centrafricaine, reste et demeure d’une grande utilité en cette période difficile mais combien exaltante pour la redynamisation et la revitalisation de notre armée nationale, républicaine et pluridisciplinaire.

L’organisation et la réussite de ce grand rendez – vous, une première dans l’histoire de la République centrafricaine, dont la responsabilité incombe aux différents acteurs précités qui y ont donné le meilleur d’eux – mêmes, ont eu le mérite de convaincre le gouvernement centrafricain du premier ministre Firmin Ngrébada de ne ménager aucun effort à l’avenir  pour venir en aides multiples et multiformes à  la Fédération Centrafricaine de Sauvetage et de Secourisme.

Cet appui qui est plus que nécessaire l’incitera à continuer de développer dans la population le sentiment du devoir, l’éducation morale, l’enseignement rationnel des premiers soins à donner, et par la pratique du Sauvetage et du Secourisme, les moyens appropriés de porter secours à ses semblables soit en tant que citoyen soit en tant qu’acteur en équipe dans le cadre de missions opérationnelles de sécurité civile ; d’unir les groupements sportifs et utilitaires en vue de la réalisation de l’objet social sus – mentionnée ; d’organiser à tous les niveaux des compétitions et des Championnats de Sauvetage et Secourisme, et de délivrer les titres correspondants ; de sélectionner les représentants de la République Centrafricaine pour les compétitions Internationales de Sauvetage et de proposer au Ministère chargé des Sports ; de créer des nouveaux groupements ou d’inciter à leur création, de multiplier les stations de Sauvetage, les postes de secours, les institutions de prévoyance et d’assistance, les écoles de Secourisme et de Sauvetage Nautique ; de contribuer au perfectionnement des matériels de Sauvetage et des moyens de sécurité, de procéder à toutes recherches dans le domaine du Sauvetage, non seulement en ce qui concerne le matériel mais l’équipement du personnel, les installations, les applications de la médecine et de l’hygiène au Sauvetage et au Secourisme ; d’organiser la formation des cadres et sanctionner les formations par des titres nationaux, au moyen de stages, conférences et tout autre moyen ; en liaison avec la protection civile de créer des diplômes de secourisme sur plusieurs niveaux pour la population, pour les éducateurs et enseignants, pour les sauveteurs professionnels et formateurs ;  de récompenser les actions exemplaires illustrant son objet.

S’agissant des participants, il est à noter que leur esprit  d’engagement, leur farouche volonté et leur totale disponibilité leur ont permis d’acquérir des connaissances techniques en sauvetage et en secourisme qui leur ont été  dispensées pendant ce stage et qui leur seront à jamais utiles pour la suite de leur carrière et pour la protection civile. Une note bien particulière doit être décernée aux participants non militaires parmi lesquelles deux belles jeunes filles centrafricaines qui ont démontré des qualités exceptionnelles en la matière et qui devront servir de terreau substantiel à la culture et à la promotion de la protection civile dans notre pays.

Après les discours des différentes personnalités, celui de l’instructeur international marocain, Simo Alaska, du président de la FCSS, le député Thierry Georges Vackat, et du représentant personnel du ministre de la défense nationale, le colonel Service, chef d’état – major adjoint en charge des opérations, suivis par la remise des certificats aux participants, la cérémonie a pris fin par une collation offerte à tous les invités parmi lesquels l’on pouvait noter la présence du colonel français Yves Dépit, attaché de défense près l’Ambassade de France en Centrafrique et celle du patron du Restaurant « Le Relais des Chasses ».

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :