Select your Top Menu from wp menus

Bozoum : ….malheureusement des dizaines de femmes et d’enfants continuent de se rendre à la rivière pour chercher de l’or….!

EN DIRECT DE BOZOUM avec Père Aurelio Gazzera
« Pour l’amour de mon peuple, je ne me tairai pas » (Esaïe 62,1)

La vie continue, à Bozoum. Entre les différents chantiers (écoles, radio), la préparation de formations pour 250 maîtres, le travail des champs, le temps passe.
Mais certains problèmes demeurent. Malheureusement!
La semaine dernière ont été publiés les résultats de l’analyse des eaux du fleuve Ouham, ici à Bozoum. Les échantillons prélevés près des sites où les sociétés chinoises extraient l’or, révèlent des données très inquiétantes : outre la très forte turbidité, ils révèlent la présence élevée de fer et, malheureusement, aussi de beaucoup de mercure, comme nous le craignions.
Le mercure est utilisé pour « concentrer » l’or: une fois extrait, le tout doit être chauffé pour séparer l’or du mercure. C’est une pratique très dangereuse et la pollution par le mercure se propage dans l’eau, l’air et les végètaux, contaminant ainsi toute la chaîne alimentaire.
Malheureusement, bien que les résultats aient été publiés, les autorités n’ont pas réagi. Il n’y a eu aucune précaution et aucune information aux personnes.
Dimanche, après la messe, j’ai informé les personnes présentes du problème et j’ai invité tout le monde à faire attention, à ne pas aller à la rivière pour laver les vêtements ou à extraire l’or de manière artisanale. Et cela surtout pour les femmes et les enfants.
Malheureusement, lundi matin, j’ai vu avec inquiétude des dizaines de femmes et d’enfants se rendre à la rivière pour chercher de l’or (certaines femmes étaient même enceintes).
Qu’est-ce qu’on peut faire?

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :