Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Des militaires en colère menacent de prendre d’assaut la Direction Générale de la BSIC ?

Par manque de vigilance, les autorités centrafricaines laissent parfois entrer sur le territoire des individus mal intentionnés aux comportements barbares et mesquins. On ne cite plus  le cas de l’actuel Directeur de l’Ecobank dont le nom court toute la presse locale à cause de ses forfaitures journalières. Et voilà qu’un autre super man de Dg lui emboîte le pas, celui de la BSIC communément dénommée Banque des Soldats Indisciplinés de la Centrafrique.
Il y a un an, tout allait encore mieux à la BSIC. A cette époque, l’ancien Dg qui est un ouest-africain, rompu dans la carrière de banquier savait répondre aux préoccupations des clients. Non seulement, il était proche des collaborateurs mais aussi il avait réussi à créer des conditions de travail idoines. Mais depuis qu’il est parti, les dieux sont tombés sur la tête de la BSIC. Un nouveau Dg est arrivé depuis la Libye, un pays en crise comme la République Centrafricaine. Oh Dieu, ne nous en demandez pas pourquoi ! La seule chose qu’on sait, c’est que la Libye est actionnaire majoritaire de la BSIC.
Qu’à cela ne tiennne ! Depuis que le nouveau Dg est là, rien ne va plus. Petite histoire de migration, on fait venir des étrangers d’ailleurs pour le faire alors qu’il y a des  Centrafricains diplômés qui peuvent le faire, il suffit juste de leur faire appel. Tout ça parce que le Dg actuel n’entend personne et ne fait confiance à personne et c’est parce que lui-même ne connait pas le métier et les règles élémentaires de la fonction qui est la sienne actuellement. Ce monsieur, tenez-vous bien, tous les jours que le bon Dieu fait, ne cesse de créer des problèmes à ses collaborateurs surtout les nationaux. Un fils du pays de Eyadema a dû raccrocher à cause de l’actuel Dg de la BSIC.
Aux dernières nouvelles, des militaires en colère se préparent à prendre d’assaut la Direction Générale de la BSIC parce que depuis le 22 Juillet, ils ont déposé les dossiers des prêts scolaires. Jusqu’à ce jour, rien n’a encore été fait. Il semble que la Direction  Générale n’a pas encore donné le top alors que dans les autres banque, le processus est presqu’arrivé à termes. Ces militaires en colère  ne comprennent pas que la rentrée est fixée pour le 16 Septembre alors que le Dg de la BSIC s’amuse à hypothéquer l’avenir de leurs enfants. Si cette semaine, rien n’est fait, ils se donneront de bloquer l’accès du Dg à la banque afin qu’un palliatif soit trouvé. Mais pour quelles raisons, la BSIC traîne – t – elle  encore les pas ?
A bon entendeur, canons !
La Rédaction

Related posts

Laisser un commentaire