Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : le Mouvement « E Zingo Biani » avertit le président Touadéra et brandit la menace de l’article 125 de la constitution

Ë Zîngo Bîani, Front Uni pour la Défense de la Nation (EZB-FUDN) demande Chef de l’État (failli) de rendre public sa réponse aux revendications citoyennes déposées sur la table depuis 15 jours.
Alors Monsieur le Président de la République, Pr Faustin Archange TOUADÉRA, est-ce que oui ou non vous allez limoger du gouvernement, des hautes fonctions administratives et militaires les mercenaires et terroristes étrangers qui ont commis des actes de génocides, de crimes de guerre, de massacres de masse, d’épuration ethnique sur les paisibles et pacifiques populations centrafricaines ou allez-vous persister à les protéger et de ce fait violer la Constitution du 30 Mars 2019, Loi fondamentale de notre pays?

Si vous refuser de les limoger, de les arrêter et les traduire devant la justice centrafricaine, nous serons dans ce cas dans le bon droit d’activer l’article 125 de la Constitution, soit votre mise en accusation pour haute trahison.

Fari Tahéruka Shabazz

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :