Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Bossangoa : les évêques condamnent les menaces formulées par le Mouvement des Requins et accusent le pouvoir de Bangui

Nos pères évêques ont parlé : 《En faisant une relecture de l’histoire de notre pays, nous constatons que chaque régime semble toujours lié à une milice : « les Abeilles », « les Karako », « Les balawa », « Les libérateurs », « Les seleka », « les antibalaka ». Aujourd’hui, pour qui les Requins s’excitent-ils? Comment peut-on laisser un tel mouvement qui prône la violence s’organiser et planifier ses actions ? Autrement dit, à qui profitent les menaces des Requins? Nous condamnons les menaces formulées par le Mouvement des Requins de centrafrique dans son communiqué n° 011 du 20 juin voulant faire du terrain de saint Jacques de kpètene « un theâtre d’opération ensanglanté ».
Les vrais débats pouvant nous aider dans notre marche vers la paix, la réconciliation sont souvent sacrifiés sur l’autel des intérêts égoïstes. Par ailleurs la gestion de nos biens immobiliers et de notre « état civil » sont bradés aux étrangers》 (Extrait de la déclaration de nos pères évêques réunis à Bossangoa : « Que le fort ne se glorifie pas de sa force, Jr 9, 22)

Source : Déclaration des Evêques

Related posts

Laisser un commentaire