Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Quand le gouvernement cumule crapulerie et incompétence

Ce sont deux sortes de fléaux néfastes dont le pays n’est aujourd’hui à l’abri : crapulerie et incompétence.
Alors que le monde passe son temps à débattre de questions portant sur la paix, la démocratie, le développement, de plus en plus d’opportunistes, des acteurs sporadiques et d’incapables qui accèdent au pouvoir ne cessent de décevoir et de pousser le ridicule jusqu’à l’extrémité.
Si, en matière de gouvernance, il a de tout temps existé des escrocs ou des incompétents, la duplicité imputable à certains hommes d’État centrafricains a atteint ces dernières années des niveaux dignes des tyrans de l’antiquité. Et les conséquences de l’inaptitude de tels dirigeants sont aujourd’hui aggravées par la mondialisation, la nouvelle technologie, la complexité de la société ainsi que par l’évolution constante et rapide du monde.
Et pour cause, le Ministère de la sécurité publique centrafricain a cru bien faire d’évoquer la carence sécuritaire à Bangui par une pseudo infiltration des terroristes dans la capitale pour annuler une manifestation citoyenne de la société civile prévue le samedi 15 juin 2019 au stade de l’Ucatex dans le 8e arrondissement de Bangui. En réalité, il s’agit – pour le pouvoir de Bangui – d’un alibi pour empêcher la parole politique de se libérer davantage.
Pendant que l’opinion nationale attendait que le département en charge de sécurité publique se manifeste pour l’encadrement de ladite manifestation ou sa délocalisation pour raison de sécurité, c’est à travers un communiqué officiel – de nature martiale – que le membre du gouvernement va provoquer l’indignation populaire et se retrouve [encore] à glisser des fautes dans le document officiel. C’est pas sans rire.

Aucune description de photo disponible.
Source : Centrafrique Mon Humour

Related posts

Laisser un commentaire