Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : « crise de carburants » : quand l’incendie de la Sonara au Cameroun a mis à nu l’incompétence notoire du gouvernement Ngrébada

Selon des informations largement diffusées par RNL, sur sa page du 7 juin 2019, « Bangui, fait face depuis quelques jours à la pénurie des hydrocarbures. Il est difficile aux consommateurs de s’approvisionner à cause de la restriction. Cette situation affecte la circulation et donc l’économie du pays, a indiqué un transporteur. L’incendie sur un site de stockage au Cameroun est à l’origine de cette pénurie. C’est la raison évoqué par l’agence de stockage de produit pétrolier à Radio Ndeke Luka. Devant la situation, difficile de s’approvisionner en bidon. Un usager à la station service Total de Sica s’en plaigne. « Nous ne comprenons pas pourquoi, on nous interdit d’acheter avec des bidons. On me dit que c’est une instruction du ministère de tutelle qui interdit cela après une réunion » a indiqué cet usager venu chercher du fuel à la pompe.

L’agence de régulation des produits pétroliers n’a pas indiqué quel est le plan palliatif du problème. Plusieurs personnes interrogées souhaitent qu’une solution rapide soit trouvée pour éviter un effet de contingent sur l’économie déjà fragile. »

En réalité, cette crise de carburants à laquelle est confrontée  actuellement  la République centrafricaine  est tout simplement la conséquence immédiate  de l’incendie qui a ravagé dans la nuit du 31 mai au 1 juin 2019 la seule raffinerie du Cameroun qui nous fournit du carburant indispensable à notre consommation. Cet incendie survenu dans une cuve de la SONARA ayant entraîné  de graves conséquences dans les activités de la société de raffinage,  la réaction du Directeur Général ne s’est pas faite attendre. Dans un communiqué parvenu à notre rédaction adressée aux partenaires, la SONARA suspend ses activités pour « cas de force majeure ». Du coup, cette décision a mis à nu ce que nous avons toujours dénoncé : l’incompétence notoire du régime Touadéra exprimée par une insuffisance totale à anticiper sur les évènements, et en l’espèce  à prévoir le stock de carburants  nécessaire à la consommation locale afin d’éviter toute pénurie, toute perturbation dans  la vie socio – économique du pays pouvant avoir des impacts sur le niveau de nos ressources propres  et in fine toute crise sociale.

Voilà une fois de plus  une preuve  de ce que nous ne cessons de dire depuis plus de trois (3) : nous ne  sommes gouvernés que par des oligarques incompétents, cupides et médiocres !

Jean – Paul Naïba

Intégralité du communiqué

 

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :