Select your Top Menu from wp menus

Bozoum : le désastre environnemental et humanitaire dû à l’extraction de l’or par les sociétés chinoises continue

Lumières et ombres
Le temps passe et une autre semaine vient de terminer.
Vendredi dernier je suis allé à Bocaranga et le lendemain à Koui, à 170km de Bozoum. Ce village, occupé par les rebelles du mouvement 3R de Sidiki, est assez calme. Je suis arrivé ici il y a un mois avec l’évêque et je reviens pour réaliser l’une des promesses faites: aider les écoles et les enseignants.
Dans une vingtaine d’écoles, réparties dans un rayon d’environ quatre-vingt-dix kilomètres, 60 enseignants travaillent pour éduquer plus de 4 000 enfants. Il n’y a qu’un seul enseignant officiel et tous les autres sont des « maitres-parents »: des jeunes et des adultes du village qui font ce qu’ils peuvent pour éduquer. Et ils travaillent souvent toute l’année sans que la communauté villageoise leur donne quelque chose …
Grâce au soutien de l’ONG Cordaid (la Caritas néerlandaise), nous sommes en mesure de verser une petite contribution mensuelle de 15 000 francs (environ 22 euros). C’est peu, mais c’est déjà beaucoup pour les familles des maîtres.
Le village de Koui est tranquille et les maîtres très contents. Je les rencontre, j’explique le sens et les conditions de cette contribution et je rentre à Bozoum dans la soirée.
Et après cet temps de lumière et d’espoir, des mauvaises nouvelles arrivent les jours suivants.
Sœur Inès, une religieuse espagnole âgée de 77 ans, a été tuée dimanche soir à Nola, à 600 km de Bozoum. Probablement un acte de banditisme, et peut-être un meurtre rituel ..
Mardi et mercredi, malgré les récents accords de paix conclus à Khartoum (ou peut-être à cause d’eux?), des groupes rebelles se déchaînent dans une série d’attaques et de massacres: à Paoua (à 140 km de Bozoum), il y a 30 morts. Les rebelles des 3R (les mêmes qui sont installés à Koui) attaquent Loura (170 km) où ils tuent plus de 20 personnes et Bohong où ils font au moins 30 victimes.
Et pendant ce temps, à Bozoum (et ailleurs) le désastre de l’extraction d’or continue …( Aurelio Gazzera en direct de Bozoum)

Aurélio Gazzera

Related posts

Laisser un commentaire