Select your Top Menu from wp menus

Célébration du 11 mai 2019 en la mémoire des victimes des conflits : une insulte et une profanation !

DECLARATION DE SON EXCELLENCE MADAME LA MINISTRE DE L’ACTION HUMANITAIRE ET DE LA RECONCILIATION NATIONALE A L’OCCASION DE LA COMMEMORATION DE LA JOURNEE DU 11 MAI EN LA MEMOIRE DE VICTIMES DES CONFLITS EN
REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

• Centrafricaines,
• Centrafricains.
Le 11Mai 2019, nous allons commémorer la quatrième édition de la journée dédiée en la mémoire des victimes des conflits dans notre pays.
La Journée du 11 Mai est issue des recommandations fortes du Forum National de Bangui qui font de la lutte contre l’impunité, une impérieuse nécessité pour une sortie durable de la République Centrafricaine des crises à répétition, la restauration de l’autorité de l’Etat, la réconciliation nationale et le retissage du tissu social et économique mis à mal par les différents conflits.
• Chers compatriotes ;
Ils sont nombreux, ceux qui ont perdu la vie pendant ces conflits, ces personnes et ces familles qui ont tout perdu et qui n’ont jamais connu la vérité sur les tenants et les aboutissants de leur malheurs ce qui constitue un facteur de reproduction des crises.
Célébrer le 11 Mai c’est faire le devoir de mémoire, c’est placer les victimes au cœur du processus de la réconciliation sans laquelle le relèvement et la reconstruction de la RCA ne seront pas effectifs, c’est leur reconnaitre leurs droits et leur faire comprendre qu’elles ne sont pas les oubliés de l’histoire.
La commémoration de la journée du 11 Mai de cette année s’inscrit dans l’esprit de l’Accord Politique de Paix et de Réconciliation de Khartoum signé à Bangui le 06 février dernier qui n’accorde pas l’amnistie et qui attache de l’importance à la lutte contre l’impunité. Cet accord est la concrétisation de la ferme volonté de son Excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, d’aller vers la paix et de panser les blessures de la population meurtrie depuis trop longtemps.
Il s’agit d’aller vers la paix durable tout en gardant à l’esprit que les droits des victimes doivent être préservés et promus. Le Gouvernement que dirige son Excellence Monsieur Firmin NGREBADA, Premier Ministre, chef du Gouvernement sous la Très Haute Impulsion de Son Excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA, Président de la République, Chef de l’Etat, rend un vibrant hommage à toutes les victimes disparus des conflits en Centrafrique (populations civiles, humanitaires et soldats de la paix), et a aussi une pensée particulière à l’endroit de victimes qui ont survécu et qui continuent de vivre dans la souffrance.
La commémoration de la Journée du 11 Mai de cette année sera marquée par la volonté des victimes d’utiliser le symbole traditionnel du deuil en Centrafrique qui est la branche de palmier, pour pavoiser les rues et les artères de la ville.
• Centrafricaines,
• Centrafricains.
Au nom du Gouvernement et en mon nom propre, je souhaite à toutes et à tous une commémoration de la Journée du 11 Mai 2019 dans la paix et la dignité.

Je vous remercie.-

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :