Select your Top Menu from wp menus

Centrafrique : Denis Sassou Nguesso très remonté contre Faustin Touadera

Deux ans et demi après son intronisation au palais de la Renaissance, le président Faustin Archange Touadera commence peu à peu se séparer de ses anciens soutiens. En marge du conflit franco-russe et sur instruction de son conseiller en matière de sécurité, le russe Valery Zakharov, le président Touadera marche sans grande difficulté vers un régime de parti unique.

Deux anciens candidats malheureux à la dernière présidentielle de 2016 et francs-maçons proche du président Denis Sassou Nguesso, ont été proposés au président Touadera au lendemain de sa victoire en 2016 pour nomination, viennent d’être définitivement mis à l’écart par ce dernier.

 Abdoul Karim Meckassoua placé au perchoir de l’Assemblée nationale par le Président congolais Denis Sassou Nguesso puis Charles Armel Doubane à la tête de la diplomatie centrafricaine.

D’après nos informations, le président Congolais Denis Sassou Nguesso est devenu très furieux après le limogeage de son deuxième homme de main, l’ex-ministre des Affaires étrangères Charles Armel Doubane.  Par cet acte, il perd ainsi définitivement le contrôle du pouvoir de Bangui à travers son réseau maçonnique de la grande loge nationale de France GLNF, obédience classée à droite qu’il dirige.

Pour les proches du Président Faustin Archange TOUADERA, très soulagés, le limogeage de Charles Armel Doubane n’est pas lié à sa proximité avec Denis Sassou Nguesso, mais plutôt à celle de son neveu et patron de son service de renseignement Jean-Dominique Okemba qui continue de travailler pour l’ex-président de l’Assemblée nationale Abdoul Karim Meckassoua et surtout son arrogance à suivre son parent le Cardinal Nzapalainga qui s’est permis de s’ingérer dans la politique du gouvernement.

Soulagement à Bangui, mais colère et consternation à Brazzaville. Ce qui rend exécrables les relations entre Faustin Archange TOUADERA et Denis Sassou Nguesso obligeant ce dernier à fermer ses portes au premier.

En effet, tout le monde ou presque à Bangui sait pertinemment que la grande loge maçonnique de France GLNF conduit par le  président congolais Denis Sassou Nguesso pour la branche Afrique centrale, a grandement pesé dans le choix du candidat Faustin Archange Touadera à la dernière présidentielle de 2016, il n’est pas aussi étonnant de voir le chef de l’État congolais s’énerver très fortement lorsque son homologue centrafricain Faustin Archange TOUADERA qu’il a lui-même placé au sommet de l’État tente de torpiller volontairement, à l’aide des réseaux maçonniques russes, ses réseaux dans le pays.

Après la mort subite de Sandra Paule Ndongami-Zézé, la secrétaire particulière du chef de l’État Touadera le mercredi 24 octobre dernier, suivi de la destitution d’Abdoul Karim Meckassoua du perchoir de l’Assemblée nationale 48 heures plus tard et tout dernièrement avec le limogeage du ministre Charles Armel Doubane de son poste le 14 décembre 2018, le président congolais semble définitivement perdre le contrôle du pouvoir de Bangui à travers ses hommes et femmes de main qu’il a imposé à son homologue centrafricain au lendemain de son accession à la magistrature suprême de l’État en 2016. Ce qui l’a poussé d’ailleurs à fermer toutes ses portes au pouvoir de Bangui depuis début décembre.

Alors, peut-on parler d’un véritable isolement diplomatique du Président Faustin Archange TOUADERA qui commence ?

Affaire à suivre….

 

CopyrightCNC.

Related posts

Laisser un commentaire