Select your Top Menu from wp menus

Kaga – Bandoro : Attention, l’Eglise Catholique et le site des déplacés bientôt attaqués !

Tout comme à Alindao où la nouvelle de l’attaque de l’évêché et du site des 26.000 déplacés a commencé à fuiter plusieurs semaines à l’avance, et ce, bien  avant la commission du carnage, allant jusqu’à tomber dans les oreilles du premier ministre Sarandji qui n’a rien pu faire et qui a même laissé faire, il se murmure et se susurre depuis deux (2) jours dans certains milieux autorisés que l’Eglise Catholique de Kaga – Bandoro et son site des déplacés seront bientôt la cible d’une attaque de la part des Djihadistes.

Selon des sources généralement dignes de foi, la Minusca aurait décidé dans un premier temps, sans que les raisons ne soient connues, de procéder au retrait des contingents burundais et rwandais de ces lieux et du poste stratégique de Ndomété pour les remplacer par des forces pakistanaises. Mais, l’information ayant été rapidement distillée dans la ville comme une trainée de poudre et craignant une violente réaction de la population, le chef des opérations de la Minusca, un certain Mohammed, de nationalité marocaine, aurait été contraint d’opter dans un deuxième temps, pour une autre stratégie plus subtile. Celle – ci consisterait à demander aux contingents burundais et rwandais, plus respectueux de l’application de leur mandat, en ce qui concerne la protection des populations civiles, que leurs collègues pakistanais, de desserrer la ceinture de sécurité autour de ces postes de garde et de se retirer  dans leur base au sein de  la Minusca. Un appel de pied et une porte grandement ouverte aux marchands de la mort et aux buveurs du sang des centrafricains !

L’observation de cette consigne permettrait alors immédiatement l’attaque de l’Eglise Catholique et du site des déplacés et serait perçue  comme un signal lancé à l’endroit de tous les éléments de la séléka dont les éclaireurs auraient déjà, par diverses  pistes de convoyage de bétails et de transhumance,  investi la capitale et de ceux qui recevraient présentement une formation dans le sud du Tchad, de franchir la frontière avec des moyens conséquents et de  passer à l’offensive.

Comme nous l’avons toujours clamé haut et fort, la République centrafricaine et le peuple centrafricain sont victimes d’un grand complot venu de l’extérieur et dont les exécutant ne sont que des centrafricains. L’objectif, c’est l’islamisation forcée du pays, par le règne de la terreur et la méthode des croisades et de razzias, avec la complicité de certains contingents de la Minusca de confession musulmane. Ou bien la partition !

Jean – Pierre Yougou

Related posts

Laisser un commentaire