Select your Top Menu from wp menus

Sarandji se sert des services de l’Etat pour organiser le 1er congrès du parti « Mouvement Cœurs Unis » en octobre

Les choses sérieuses vont très bientôt commencer pour l’indéboulonnable locataire de la Tour de Pétroca, Simplice Matthieu Sarandji.

Aux termes d’une entente parfaite avec le mathématicien de Boy-Rabé, le boxeur comme aiment le dire sous cape les membres du bureau politique de l’UNDP qui lui avaient rendu visite, peu après la publication de la liste de son gouvernement, pour dénoncer de vives voix sa méthode de tricherie ayant conduit à la nomination d’un certain Gaby Francky Leffa, quittera dans les jours à venir son poste de premier ministre. Pour se consacrer exclusivement à la mise en place de son nouveau parti. Un parti politique dénommé « Mouvement Cœurs Unis » dont les travaux du 1er congrès ordinaire se tiendront à Bangui courant du mois d’octobre.

Afin d’accorder tout le caractère de solennellité à la cérémonie, en ce qui concerne la diaspora, l’homme s’active à signer des mandats portant désignation des superviseurs des zones, en charge de l’animation, sensibilisation et organisation des comités de soutien au Mouvement Cœurs Unis.

Sur le plan interne, comme nous l’avons souligné dans notre dernière parution, le boxeur recourt aux moyens de l’Etat, plus exactement à certains services de l’administration, à savoir les présidents des délégations spéciales ou les maires, les sous – préfets et les préfets, pour atteindre ses buts.

A cet effet, il leur a été demandé de proposer quatre personnes ressources, leaders dans leur société, pour travailler activement à l’implémentation de structures de base de ce nouveau parti, dans les préfectures, les  sous – préfectures et les communes. Le moment venu, des titres ou frais de transports et des frais de missions à extraire de la caisse du trésor public,  seront mis à leurs dispositions pour descendre à Bangui.

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire