Select your Top Menu from wp menus

« Jousso Gate » : un compatriote demande au ministre de ne pas rembourser les 500 millions de Fcfa

Mon humble avis sur le « jousso gate ».

Il y a quelques jours la presse centrafricaine et certains compatriotes centrafricains ont tiré à hue et à dia sur Monsieur Théodore JOUSSO, Ministre de l’aviation civile de son État au motif qu’il aurait illégalement empoché 500 millions de FCFA d’un homme d’affaires chinois à qui il aurait promis donner un marché public. Le marché public concerné aurait été attribué à la société française Satom par la Banque Mondiale.

Le Président de la République lors de sa visite en Chine aurait organisé une confrontation entre son ministre et l’homme d’affaires chinois pour en savoir plus. Il aurait demandé le remboursement de cette somme.
Monsieur Théodore JOUSSO a été copieusement insulté et moqué par la presse et sur les réseaux sociaux. Une certaine presse a même parlé de « jousso gate ». Qu’il fait honte à la République Centrafricaine. Soit !
Je conçois que le fait pour Monsieur le Ministre Théodore JOUSSO de se faire corrompre pour attribuer un marché à un soumissionnaire est répréhensible tout aussi le fait pour un candidat de verser de pot de vin pour obtenir un marché public est une infraction pénale selon le code des marchés publics en vigueur et le code pénal centrafricain.

Je viens ici soutenir Monsieur le Ministre Théodore JOUSSO dans un raisonnement par l’absurde. Je signale que je ne connais Monsieur Théodore JOUSSO ni d’Adam ni d’Ève.
L’homme d’affaires chinois savait que sa démarche est illégale. Il savait que la RCA, bien qu’il soit un État en guerre civile, dispose d’un cadre juridique notamment le code des marchés publics en vigueur depuis 2008. Cet homme d’affaires devrait soumissionner comme tous les autres candidats et respecter les règles édictées. Il a pris des risques en voulant tricher. Dans ce genre de jeux dangereux, Monsieur Théodore JOUSSO a été plus malin que lui. Comme on dit à malin, malin et demi.
Pour moi, tous ceux qui voudront dans le cadre de la commande publique soudoyer les décideurs pour se faire attribuer les marchés publics sans respecter la procédure requise et qui se font gruger ne sont pas à plaindre. Si les autorités les maraudent plusieurs fois sur des sommes aussi élevées, ces quidams comprendront qu’ils doivent conformer à la légalité pour faire avancer le climat des affaires en Centrafrique.

Monsieur Théodore JOUSSO ne remboursez rien !

Selon ce que j’ai lu çà et là, il semblerait que le Chef de l’État aurait demandé à son ministre de l’aviation civile de remboursée l’argent qu’il aurait indument perçue de l’homme d’affaires chinois.
Qu’il vienne porter plainte contre vous devant les tribunaux centrafricains et expliquer aux juges les circonstances de cette affaire. Si cela s’avère vraisemblable.

Monsieur le Ministre Théodore JOUSSO, s’il est véridique que cet homme d’affaires chinois vous a donné les 500 millions de FCFA pour obtenir un marché public et qu’il n’a rien obtenu, ne lui remboursez rien ! Utilisez cet argent pour investir dans le pays, ça créera des emplois pour les centrafricains.
Nous en avons assez de ces hommes d’affaires étrangers véreux qui croient que la RCA est leur chasse gardée.

Gaston KONGBRÉ

Related posts

Laisser un commentaire