Select your Top Menu from wp menus

Et si l’affaire Agnès Dékono inspirait ton général Ousmane Mahamat Ousmane !

Messiés de la res-pour-brique, palabrons encore un peu !

Comme vous le saviez trop souvent bien, pas de « hein » sans deux !

Et puis dans notre peyi là, les petites gens aiment qu’on parle d’eux !

Alors ozourdi, on va parler de tantine Agnès et ton général Ousmane

Je vous jire qu’ils ont un peu et seulement un peu

Si nous parlons d’eux, wallai, on aura aussi notre part de blé !

Je sais que vous étiez pas au courant

Des nouvelles de ces derniers temps,

Ces nouvelles qui ont boussé nos ziés et nos tympans.

C’est que tantine Agnès devrait repartir au champ

Pour élever les cochons avec ton Léon de Bourgeon

Cultiver la patate et le coton !

Mais tantine Agnès drapée de son collant,

S’en est allée avec tout le pognon du piment !

Tandis que tonton général Ousmane

A préféré vendre les diamants

De notre vénérable Président

Mais le président qui ne s’amuse jamais avec son argent

Fut très mécontent de notre tonton qui menaçait de faire brûler le torchon !

Après tout, on n’amuse avec le Président

N’oubliez pas que c’est lui le patron des diamants !

Voilà vous zetes finalement au courant !

Epi après ça !

Pouf abracadabra !

Le tribunal a dansé la roumba

Tantine Agnès a dansé la salsa

Tandis que tonton général Ousmane est dans la « doua »

C’est vrai que vous demandez après pouvoir discrétionnaire !

Tantine Agnès et ton général sont connus par ce pouvoir discrétionnaire !

Mais tantine Agnès a un bon flair de gestionnaire !

Elle ne sait pas que faire des affaires, elle sait aussi plaire

À ces commerçants en robes qui l’appellent affectueusement bonne mère

C’est pourquoi pour elle, on interprète le pouvoir discrétionnaire !

Tonton Ousmane, tu n’es pas que l’ami des mercenaires

C’est vrai, tu t’es laissé piégé par les faussaires

Qui pullulent autour de l’oncle Faus-taire

Toi aussi, tu étais nommé par pouvoir discrétionnaire !

Mais tu sais aussi faire des affaires,

Ne sais-tu pas que ces commerçants en robes sont aussi des mercenaires

Qui attendent que tu leur offres le camembert de ton oncle Albert

J’espère que tu joueras pas au mousquetaire

Parce que moi, je ne sais pas faire les affaires

Comme l’autre oncle messié le Maire.

Je sais seulement que vous vous connaissez entre vous diamantaires.

Cette histoire est comme ça, sans repère !

 

Albert DILIMBIMBI

 

Related posts

Laisser un commentaire