Select your Top Menu from wp menus

Kaga – Bandoro : Le gouvernement Sarandji observe les agitations des groupes rebelles et laisse faire

Suite aux agitations et mouvements des groupes armés du FPRC et de l’UPC ces derniers jours dans la ville de Kaga-Bandoro, un semblant de calme est revenu. Le Gouvernement et la Minusca qui expliquent tous deux suivre de près l’évolution de la situation promettent d’aviser en cas de débordements de la part de ces rebelles.
Kaga-Bandoro a été le théâtre des agitations et mouvements des groupes armés ces derniers jours. Des sources locales expliquent avoir assister à l’arrivée d’une vingtaine de véhicules chargés des hommes lourdement armés. Ces mêmes sources ajoutant que Ali Darassa et Arda Akouna deux généraux influents de ces groupes armés seraient aussi arrivés dans la ville.
Jusque-là, la population reste sur le qui-vive et la psychose n’arrête de monter. Elle boude le mutisme du Gouvernement et qui incrimine la présence des forces onusiennes qui selon elle, entretiendraient une complicité étroite avec les groupes armés. Sur ce, Vladimir Monteiro, porte parole de la Minusca: « Il n’y a pas aucun arrangement entre la Minusca et les groupes armés. Raisonner de la sorte, ne contribue absolument à rien. Nous sommes au courant de ces déplacements et le commandant de la Force a déjà donné des instructions claires pour ce qui concerne toute aptitude qui serait de nature à mettre en danger la population » a-t-il déclaré.
« Nous suivons de près ces mouvements qui ne représentent pas pour le moment un danger, mais en cas de dérapage contre la population, nous agirons » a-t-il rassuré.
Ange Maxime Kazagui, ministre de la communication, porte parole du Gouvernement rassure lui aussi que, les mesures sont prises. « Nous observons non seulement ces mouvements, mais aussi leur fondement et nous pourrons communiquer la position du gouvernement au moment opportun «  a-t-il expliqué sans autres commentaires.
RNL

Related posts

Laisser un commentaire