Select your Top Menu from wp menus

Beckergate : « C’est une attestation qui n’est pas valable », dixit Albert Yaloké Mopkeme

#CENTRAFRIQUE: AFFAIRE #BECKER/#TOUADÉRA
AU NOM DE LA PRÉSIDENCE #MOKPEM_YALOKÉ NOUS DONNE SA VERSION.

Le décret de nomination de Becker « n’est pas valable »

21.06.2018

« C’est une attestation qui n’a pas de valeur » Albert Mokpème

Le passeport diplomatique de Boris Becker ferait partie d’une série de faux passeports volés en 2014.

Nouvelle tournure dans l’affaire dite « Boris Becker ». L’ancienne star du tennis allemand avait revendiqué une immunité diplomatique centrafricaine en sa qualité de conseiller pour les affaires sportives, culturelles et humanitaire de la RCA. Mais le ministre centrafricain des affaires étrangères avait qualifié de faux le passeport diplomatique de Becker. Celui-ci ferait partie d’une série de faux passeports volés en 2014.

L’avocat de l’ex-champion de tennis a en revanche présenté à la Deutsche Welle une attestation sur la nomination de Becker. Une déclaration jugée non-valable par le porte-parole du président centrafricain. Selon Albert Mokpème, l’attestation a été établie sur une base illicite, à savoir le faux passeport.

Contacté par la DW, l’avocat de Boris Becker, Christian-Oliver Moser, s’est montré « choqué » par la déclaration du porte-parole Albert Mokpème. Mais il n’a pas voulu réagir et a juste spécifié que: « mon client est en train d’élucider sur place et prendra une décision par la suite. » Peu-être que le président Touadéra, dont on dit qu’il serait l’ami de Boris Becker, prendra la parole lui-même à un moment.

Dirke Köpp

Related posts

Laisser un commentaire