Select your Top Menu from wp menus

PUTSCH DÉJOUÉ DE MALABO, L’ÉTAU SE RESSERRE AUTOUR DU BARC ET SANI YALO.

À ce stade de nos investigations, l’étau se resserre sur le Barc et Sani Yalo.
De sources diplomatiques recoupées, les fonds pour les mercenaires Centrafricains ou ceux recrutés en Centrafrique ont transité depuis la France et l’Espagne sur les comptes bancaires du BARC à la CBC au Cameroun.
À partir de ces éléments concrets et des déclarations de Sani Yalo, il apparaît donc que les autorités Centrafricaines ne soient pas ignorantes de ce complot. Faustin Archange Touadéra, ami et complice de Sani Yalo ne peut qu’en être informé.
Ne le confirme t-il pas par son attitude à bloquer toutes procédures diplomatiques et judiciaires concernant cette affaire criminelle, au niveau de Bangui ?
Concernant le recrutement des mercenaires, le réseau Yalo auvait listé des Faca, des Séléka et des Anti-Balaka. Si certains comme le député Rabot Yékatom ont purement décliné l’offre, d’autres à l’instar d’Anatole Ngaya étaient partant avant de faire marche arrière. L’ambassadeur de RCA à Yaoundé Martial Béti Marace, un intime de Sani Yalo depuis l’affaire Zongo Oil a lui aussi joué un rôle clé dans ce dossier…
Ne serait-il pas urgent qu’une information judiciaire soit ouverte maintenant en Centrafrique et que Faustin Archange Touadéra s’éloigne de Sani Yalo, dans l’intérêt de la République ?

Thierry Simbi

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :