Select your Top Menu from wp menus

Ndélé : Nourreldine ADAM durcit sa position et dénonce la roublardise criminelle de Touadéra

Selon des informations dignes de foi en notre possession et relayées par CNC, « comme prédit, les choses se compliquent de plus en plus  pour les   officiers nommés préfets par la Tortue de Damara sur Conseil de Tramadol Sarandji.

 Après la ville de Kaga-Bandoro, la capitale de la province de la Nana-Gribizi, où l’installation du colonel Tombeau, préfet nommé par le Président Touadéra, avait été totalement rejetée par le MPC de Mahamat Al-Khatim, c’est le tour de Ndélé, capitale de Bamingui-Bangoron au nord de la République centrafricaine, de refuser par le FPRC l’installation du lieutenant-colonel ADouma, préfet de Bamingui nommé par le Président Touadéra. Les raisons évoquées par le FPRC de Nourredine Adam, le Préfet nommé est un officier Faca, autrement dit c’est un militaire au lieu d’un administrateur civil.

Touadera vs Nourredine, qui a raison et qui a tort ?

En tout cas, le Président est pris de court par le chef rebelle Nourredine Adam qui préfère utiliser les arguments des fonctionnaires du Ministère de l’Administration du territoire qui se sont manifestés contre les nominations des Préfets militaires et des sous-préfets vendeurs des friperies au marché Boy-Rabe.

En tout cas, le calcul semble être difficile à résoudre pour le Mathématicien de Boy-Rabe qui préfère se taire pour le moment.Malgré la présence des députés de la région et des ministres, le FPRC reste sur sa position sans faire de concession quelconque.

«  Le mieux c’est de nommer à nouveau un autre Préfet, cette-fois civil et il viendra ici, on va travailler ensemble », a expliqué le porte-parole du FPRC qui a accueilli la délégation à Ndele, leu de sa résidence, à l’absence de l’autoproclamé général Nourredine Adam, patron du Front patriotique pour là renaissance  de la Centrafrique (FPRC). Qui sera le prochain ? Seul l’avenir nous le dira… »

En réalité, c’est la politique de la roublardise et de la ruse inique et mortelle de Touadéra que l’homme fort du FPRC entend dénoncer par son refus d’accepter dans sa zone de juridiction des préfets nommés par le mathématicien de Boy-Rabé. Selon des sources dignes de foi, Touadéra n’aura jamais tenu ses engagements discutés et arrêtés d’un commun accord avec Nourreldine Adam. Depuis sa prise de fonction le 30 mars 2016, beaucoup de promesses ont été faites au FPRC, dans le cadre de sa fameuse politique de mains tendues, mais aucune n’ a été mise en œuvre.  Mieux, le mathématicien de Boy – Rabé se servirait tout simplement de la bonne foi de Nourreldine Adam et des voix du peuple centrafricain pour assouvir ses desseins personnels, machiavéliques et mortels pour la République. Et devant ses goûts exquis et immodérés pour  l’affairisme, la corruption, le clanisme, la gabegie, le clientélisme, la tromperie et la trahison, l’homme fort du FPRC a décidé de ne plus lui tendre la main de peur qu’il ne crache dedans.

Rejeter donc la prise de fonctions de ces préfets à Kaga – Bandoro et Ndélé, c’est exprimer tout simplement le mécontentement du FPRC contre cette politique de roublardise et de la ruse inique et criminelle de Touadéra. C’est reconnaitre en français facile que Touadéra n’est pas  prêt pour une paix sincère et durable, celle des braves autour d’une table, entre tous les centrafricains et toutes les centrafricaines sans exclusive. C’est avouer que le mathématicien de Boy – Rabé a déjà échoué et qu’il ne peut et ne pourra rien faire pour sauver la République de la crise actuelle dans laquelle elle est embourbée depuis 2013.

Aux dernières nouvelles, le FPRC serait en train de prendre des dispositions pour étendre ses zones de juridictions et de contrôle. La nouvelle de la nomination de  ses propres commandants  en est déjà la preuve palpable, visible et lisible.

 Affaire à suivre….. !

La rédaction

Related posts

Laisser un commentaire