Select your Top Menu from wp menus

1er décembre 2017 : l’UNDP rend responsables Touadéra, Sarandji et Leffa de l’Affaire « UNDP allié Touadéra »

COMMUNIQUE DE PRESSE

A l’occasion de la journée du 1er Décembre marquant la célébration du 59ème anniversaire de la proclamation de l’indépendance de la République Centrafricaine, l’Union Nationale pour la Démocratie et le Progrès (UNDP) a pris part activement au défilé marquant les festivités.

Cependant, alors que ses militantes et ses militants  régulièrement désignés s’apprêtaient à s’engager dans le défilé, un groupuscule d’individus n’ayant jamais pris part aux séances de répétition s’est infiltré dans le rang, brandissant de fausses  banderoles nuitamment conçues pour la circonstance, avec le logo et  les attributs  légalement consacrés  de ce  parti politique.

Selon des  investigations dignes de foi dont quelques éléments sont en notre possession, la responsabilité de cet acte manifeste de perturbation et d’atteinte à l’honneur, à l’image et à la dignité de l’UNDP incombe entièrement à Monsieur LEFFA Gaby Francky, actuel ministre de l’urbanisme et de l’habitat, ancien militant  révoqué du parti pour ses conduites immorales et actes de trahison , qui, à la solde de TOUADERA et de SARANDJI, respectivement président de la République et premier ministre, se livre à toutes sortes de manœuvres pour déstabiliser ce parti politique  et son Président Fondateur, le Frère AMINE Michel.

En ce qui concerne ce  Monsieur LEFFA, la Coordination Nationale du Parti  tient à   rappeler  pour la gouverne de l’opinion nationale et internationale qu’elle avait transmis à l’époque  à  toutes les autorités compétentes en la matière, non seulement  les copies des décisions de sa suspension et de sa radiation  de tous les organes de l’UNDP,  mais surtout  toutes les modifications à l’interne  intervenues dans sa direction, conformément aux dispositions de la loi relative aux partis politiques et à l’accomplissement des  buts  qu’elle s’est fixée.

Aussi faut-il le signaler, les différentes correspondances du parti à ce sujet  dont celle du 16 août 2017 adressées aux autorités compétentes  susmentionnées et  signalant les agissements de cet individu, ont conduit  Monsieur Jean Serge Bokassa, au moment des faits, ci- devant Ministre de l’Administration du Territoire, à mettre en garde ce  fauteur de trouble. Malheureusement  et fort étrangement, ce dernier  persiste dans ses actes criminels et attentatoires à la vie de l’UNDP et de  son Président Fondateur, au su et au vu de tous.

Face à cette volonté délibérée de nuisance et de liquidation inavouée, l’UNDP ne saurait  demeurer  inactive.  Elle rend de facto  responsables, le Président TOUADERA et son Premier Ministre Mathieu Simplice SARANDJI, de toutes ces manœuvres, en général, et  de la dernière situation, en particulier, celle  dont  le parti  a été victime le  vendredi 1er décembre 2017 sur l’Avenue des Martyrs où le Comité des Fêtes s’est déjugé en laissant pavaner fièrement devant les Autorités légales et légitimes, les différents Corps Constitués de l’Etat  et les Représentants Diplomatiques et Consulaires ,  dans la colonne du défilé, une fausse organisation baptisée « UNDP  allié TOUADERA » .

Tout en réaffirmant son attachement à la lutte pour l’édification d’un Etat de droit dans une société de démocratie pluraliste, l’UNDP du Frère AMINE Michel prend à témoin la communauté nationale et internationale des risques de graves  dérapages  qui pourraient subvenir  d’une telle pratique aussi ignoble qu’assassine, car, faut-il le souligner,  ce parti politique  a  déjà trop  consenti de grands sacrifices et payé un lourd tribut pour le combat de la liberté,  suite à l’annulation de la  candidature de Michel AMINE, aux dernières élections présidentielles de 2015, sur fond d’un grand complot  politico – judiciaire.

 Par conséquent,  l’UNDP  tout en condamnant d’abord  fermement ces manœuvres politiciennes  tendant à le  déstabiliser en tant que parti politique, se réserve ensuite tout naturellement le droit de poursuivre les acteurs de ces agissements irresponsables et déloyaux  et leurs commanditaires devant les juridictions compétentes nationales et internationales.

Enfin, convaincue que  le complot ourdi contre le parti et son Président Fondateur Michel Amine se poursuivra sous de multiples formes, elle appelle, à la vigilance, à l’esprit démocratique et à la mobilisation, toutes ses militantes et  tous ses militants de l’Est à l’Ouest , du Nord au Sud, afin de  déjouer toutes formes de  basses manœuvres de  liquidation de la démocratie et de la liberté, chèrement acquises, d’où qu’elles viennent.

                                                                                                 Fait à Bangui, le 05 décembre 2017

                                                                                                              Le Coordonnateur National

                                                                                                                                    (é)

                                                                                                                              Aimery ELA

Related posts

Laisser un commentaire