Select your Top Menu from wp menus

Révélation : Sarandji aurait rencontré Ali Darass, l’égorgeur et le criminel le plus patenté de tout un peuple !

Selon des informations dignes de foi en notre possession, les lanceurs d’alerte et tous les combattants de la liberté et de la démocratie peuvent porter à la connaissance de leurs lecteurs et leurs lectrices ce qui suit :

« S’agissant de l’insécurité qui persiste de façon alarmante dans le pays, on croirait que cela est du goût de l’exécutif qui se plait à recevoir avec tous les honneurs possibles les chefs criminels qui ne cessent d’assassiner les paisibles populations sans défenses qui ne savent plus à quels saints se vouer tant les autorités du pays sur lesquelles elles ont porté avec espoir leurs suffrages lors des dernières élections préfèrent leur tourner le dos et ramer pour les bandes de criminels. Bien que le fait que Faustin-Archange TOUADERA ait reçu ces criminels pleins de sang sur la main au palais du peuple soit décrié avec énergie, cela n’a pas suffi au Premier Ministre Simplice-Mathieu SARANDJI qui est allé rencontrer le fameux Ali DARAS qui ne cesse de terroriser tout le Centre-Est et l’Est du pays avec ses énergumènes. Que s’était-il dit entre le PM et ce sinistre personnage lors de cette rencontre ? Était-il dans l’intérêt du peuple ? Seul Simplice-Mathieu SARANDJI pourra mieux le dire mais aura de la peine à convaincre qui que ce soit de son geste. Toute porte à croire qu’il n’y a qu’en Centrafrique que la risée est l’apanage des hommes politiques qui prétendent travailler pour le bien être socioéconomique du peuple. L’actuel bras de fer entre l’exécutif et le législatif est un monstre hors commun qui va sans aucun doute détruire tous les efforts sortie de crise, laquelle va s’empirer d’avantage pour le malheur du peuple qui a déjà trop souffert.   Si cela peut au moins inspirer les trois ténors du pays que sont TOUADERA, MECKASSOUA et SARANDJI pour un brin de pensée au peuple qui ne cesse de souffrir ».

Si cette information s’avérerait exacte, le premier ministre étant alors sommé d’y répondre en sa qualité de 3ème personnalité de la République, alors il est à reconnaitre sans fioritures et sans ambages que l’exécutif serait derrière l’alimentation et l’instrumentalisation de crise actuelle. Les nouvelles autorités, et pourtant légitimement élues et établies ne verraient pas d’un bon œil la réhabilitation des Faca et leur redéploiement sur toute l’étendue du territoire. L’alimentation de la crise, à travers la fameuse politique de la main tendue, leur permettrait de justifier la présence de la Minusca et le maintien du peuple dans cette situation afin de  créer les conditions pour elles de continuer de s’en mettre plein la bouche et la panse.

Qui est con ? Pourquoi devrait – il alors recevoir Ali Darass, le bourreau de tout un peuple ? Serait – il déjà en consultation pour former le gouvernement Sarandji II ?

Affaire à suivre….. !

Kassa Mo Gonda

Related posts

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :