Select your Top Menu from wp menus

Alerte – Info : M. Henri Marie Dondra et la directrice de la dette bientôt devant la justice en référé ?

Le journal en ligne «  La Voix des Sans – Voix » en parlait déjà depuis longtemps sans que cela n’émeuve personne, ni le président de la République, Faustin Archange Touadéra, démocratiquement élu par tout un peuple qui lui a confié par là la gestion quotidienne de sa destinée, ni le premier ministre, chef du gouvernement, Simplice Matthieu Sarandji qui, après avoir requis l’expertise et les propositions techniques de deux (2) de ses ministres – conseillers, aurait fait en toute responsabilité diligence en transmettant ce dossier au ministre des finances et du budget, Henri Marie Dondra, pour paiement, depuis plus de trois mois. Ce dernier l’aurait fait transmettre, à son tour, à la directrice de la dette publique, accompagné de la mention suivante : « DDP/DGT, me voir ».

Malheureusement, ce dossier serait depuis lors porté disparu dans le bureau de la directrice de la dette qui aurait demandé à l’administrateur – gérant de l’entreprise d’en produire une copie. Une sollicitude à laquelle le pauvre aurait déféré avec une certaine célérité. Mais, cette sollicitude serait curieusement restée sans réponse. Bien au contraire, l’intéressé serait régulièrement victime des menaces de la part de la directrice de la dette, devenue son bourreau, et qui l’accuserait d’en avoir parlé à la presse. Et ces chiens, comme  le président Mitterrand les  avait qualifiés, au lendemain du suicide de son ami, Bérégovoy, en aurait fait leurs choux gras, alors que, selon des gentilles indiscrétions et les propres dires de cette dame, il ne lui resterait que deux (2) années pour aller à la retraite.

Aux dernières nouvelles au moment ces lignes sont en train d’être tracées, après l’avoir envoyé se promener vers le cabinet du ministre des finances et du budget sans sur un bout de papier une quelconque référence de transmission de son dossier pouvant lui faciliter les recherches et faisant suite à une énième correspondance qui traînerait à ce jour dans les parapheurs du ministre des finances et du budget, l’avocate de l’intéressé aurait tout simplement décidé de passer à l’action, dès la semaine prochaine. Car, trop, c’est trop. Elle  intenterait au nom de son client en référé une action en justice contre le ministère des finances et du budget, ci-devant représenté par Sieur Henri Marie Dondra et la direction de la dette publique, ci-devant représentée par la directrice qui aurait fait disparaitre ledit dossier, pour paiement de toutes ses créances d’un montant de plus de 130 millions de Francs CFA, avec dommages et intérêts pour de nombreux préjudices subis, moraux, matériels et surtout financiers, suivis de la mise en débet, jusqu’à concurrence du montant à payer par l’Etat condamné, de tous les fonctionnaires qui se seraient rendus responsables du refus de traiter son dossier, d’abord, et de sa disparition pure et simple, ensuite.

Tout le monde au cabinet du ministre serait au courant de ce qui serait advenu de ce dossier, mais personne n’aurait eu le courage d’en parler au ministre. De son directeur de cabinet à la directrice de la dette publique en passant par son chargé de missions en matière des dépenses. Terrible, n’est – ce pas ?

Affaire à suivre…… !

Kassa Mo Gonda

Related posts

Laisser un commentaire