Centrafrique / Onu : Pourquoi M. Antonio Guterres n’a – t – il pas réussi à imposer le DPI à l’Imposteur de Bangui comme M. Ban Ki-moon en 2008 ?

0
124

 

BAN KI-MOON: LE DIALOGUE POLITIQUE INCLUSIF DOIT JETER LES BASES DE LA RÉCONCILIATION NATIONALE EN RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

09/12/2008

Ce dialogue exige « des efforts importants, un sens du compromis et des sacrifices de la part de tous les participants », souligne le Secrétaire général de l’ONU

On trouvera ci-dessous le texte intégral du message du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, aux participants au Dialogue politique inclusif, à Bangui, en République centrafricaine, le 8 décembre:

« Je salue la tenue du Dialogue politique inclusif qui témoigne de la volonté politique des centrafricains de donner un nouvel élan à leur pays.  Je tiens à rendre hommage à tous les participants et au peuple centrafricain dans son ensemble pour leur engagement dans la réconciliation nationale.  Par son caractère inclusif, ce dialogue devrait produire les résultats que les centrafricains attendent depuis longtemps.

Les deux semaines à venir vont demander des efforts importants, un sens, du compromis ainsi que des sacrifices de la part de tous les participants.  En participant à ce dialogue, vous avez placé les intérêts de la nation et du peuple centrafricain au-dessus de tout autre intérêt.  C’est là un geste encourageant qui prouve votre détermination à surmonter vos différences par le dialogue, et non la violence.

Ce dialogue est l’occasion de jeter les bases d’une véritable réconciliation nationale, qui est essentielle pour la stabilisation du pays.  Parvenir à cette stabilité permettrait de débloquer le riche potentiel du peuple centrafricain, mettant ainsi ses ressources abondantes au service du bien-être et de la prospérité de ses citoyens.  Tous les efforts doivent être mis en œuvre pour combattre avec succès la pauvreté, construire de solides institutions nationales et promouvoir le respect des droits humains et de l’état de droit.

Alors que d’autres conflits dans la sous-région continuent de menacer la stabilité en République centrafricaine, je me réjouis de la solidarité et de l’appui que les États de la région continuent à apporter à la République centrafricaine.

Pour sa part, le système des Nations Unies fera tout ce qu’il peut pour aider à la mise en œuvre des recommandations du Dialogue politique inclusif.

Je tiens à exprimer la gratitude des Nations Unies au Président de la République gabonaise, Son Excellence El Hadj Omar Bongo Ondimba, pour ses efforts inlassables en faveur de la paix et de la réconciliation nationale en République centrafricaine.  Je remercie également le Président Pierre Buyoya pour avoir accepté l’importante tâche de présider ce forum historique.

Je tiens à remercier aussi les partenaires bilatéraux et multilatéraux de la République Centrafricaine pour leur soutien à ce dialogue.  Je remercie également la Mission de consolidation de la paix de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (MICOPAX) pour son soutien au dispositif de sécurité de cette rencontre.

Je souhaite plein succès au Dialogue politique inclusif. »

Onu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici