Centrafrique : le pouvoir de Bangui ne dort plus la nuit

0
187

Bangui plongé dans l’expectative de l’ultimatum du président N’guendet pour sa nouvelle page d’histoire.

A n’en point douter de l’atmosphère sociopolitique ô combien délétère, dopée de la trouille gagnant les esprits des populations de Bangui et ses environs suite à l’ultimatum de l’intrépide, Ferdinand Alexandre N’guendet, ancien président de la transition du 10 au 24 janvier 2013.
L’ultimatum lancé le 02 du mois en cours et dont la substance consistait à sommer le président Touadéra de laisser son tablier avant le 1er du mois prochain, juillet faute de quoi, il (le président Touadéra) endossera toute la responsabilité de ce qui adviendra après cet avertissement formel. Aussi, dans la même lancée, le désormais tombeur du président Touadéra, mister Alexandre Ferdinand N’guendet prie la petite famille du président Touadéra de libérer le plancher avant la date butoir. Sic.

C’est vrai que cette prise de position sans concession, de l’inflexible Ferdinand Alexandre N’guendet à la tête d’une nébuleuse organisation politico-militaire dite collectif des officiers de l’armée centrafricaine libres COFAC, fait jaser des commentaires à tout bout de champs; tant dans certains milieux politico-diplomatiques aussi bien militaires que la classe sociale.
Au point de forcer à sortir de leur trou à rats, un soi-disant collectif des officiers des FACA qui ne sont autres que des mecs pour ne pas dire des braves business men, proches du pouvoir de Bangui à pondre un laconique communiqué de presse. Dans lequel il (le collectif des officiers FACA) met en garde avant de promettre de poursuivre devant les juridictions compétentes, le Président N’guendet et ses présumés complices (…). Euh !

Du berger à la bergère, mise à part la réaction plus ou moins tardive du cabinet privé du président Ferdinand Alexandre N’guendet, il y a eu une sorte d’avalanche des commentaires et quelques analyses faits par certains observateurs de la vie publique de notre cité sur la motivation réelle motivation aussi bien les raisons ayant poussé ces officiers d’opérette à blablater dans leur torchon de communiqué de presse qui a tout le caractère d’un communiqué d’un parti politique allié de MCU. Pffff !

Ô Centrafrique doit-on comprendre quoi ? Votre grande muette sert-elle réellement votre cause ou celle d’un individu ?

Des informations bien recoupées laissent croire que bon nombre de caciques du pouvoir de Bangui se préparent à l’épreuve de force en perspective. Certains ne dorment plus dans leurs villas de haut standing. Disons que les mecs commencent à prendre l’habitude de passer la nuit à la belle étoile au domicile de certains de leurs proches voire dans les motels de la place. Certaines indiscrétions nous lâchent à la figure que des approvisionnements en vivre et retrait d’argent dans les banques sont devenus monnaie courante ces derniers.

Bref, c’est dire que l’ultimatum de intraitable Alexandre Ferdinand N’guendet, sans jouer à l’autruche, fait secouer voire continue de secouer l’eau dans le verre. Quitte à ce que nous assistons à une éventualité de démonstrations de force si jamais un terrain d’attente n’est pas dégagé avant le jour J de l’expiration de son délai.

Le dernier déplacement du Président au Rwanda suivi de la visite du conseiller en matière de sécurité du Président à KAGAME à Bangui témoigne à suffisance que le pouvoir de Bangui ne dort plus la nuit.

Qu’à cela ne tienne ! Des signes de temps qui ne trompent pas sont déjà là. Depuis que le président Ferdinand Alexandre N’guendet a jeté le pavé dans la marre, il y a eu une sorte de convergences des positions : nombre d’adversaires et ennemis politiques du président Touadéra se retrouvent dans cette formule de « un contre tous » et / ou de « tous contre un ». Vrai ou faux !

A la question de savoir quelle est la dose de la chance dont disposerait monsieur Alexandre Ferdinand N’guendet alias Robin de Bois susceptible de matérialiser son rêve du candidat potentiel de la transition qui se pointe à l’horizon ?

Attrapez nous au prochain numéro pour les analyses géopolitiques et géostratégiques assorties de quantités de mobiles (indices) militant en faveur de monsieur Alexandre Ferdinand N’guendet bien placé pour conduire la transition en perspective. A suivre…

Le Quotidien de Bangui

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici