Centrafrique : la Plateforme « BE – OKO » déjà en campagne de sensibilisation pour la rédaction d’une nouvelle constitution

0
73

 

CENTRAFRIQUE : LA PLATEFORME POLITIQUE BE OKO ORGANISE DES CAMPAGNES DE SENSIBILISATION SUR LA NOUVELLE CONSTITUTION ET LA CRYPTOMONNAIE

SANGBILEGUE—Le nouveau Coordonnateur de la plateforme Be-Oko, alliée au pouvoir de Bangui a organisé une mission de sensibilisation dans la Lobaye pour présenter et défendre l’idée d’une nouvelle constitution et la loi sur la cryptomonnaie.

Alors que les mouvements et contre mouvements sur la cryptomonnaie et l’idée d’une nouvelle constitution, font rage à Bangui, la plateforme politique Be-Oko, alliée du pouvoir, fait le tour des provinces pour chercher l’adhésion populaire.

Le Coordonnateur national de cette plateforme politique, l’avocat Akoloza et une délégation de la structure ont sillonné la Lobaye, une importante réserve de voix, pour expliquer, selon ses propres termes, « l’idée de la nouvelle constitution et surtout l’importance de la cryptomonnaie ». Dans une restitution, le Coordonnateur de cette plateforme s’est réjoui des résultats obtenus à l’issue de sa mission de sensibilisation, « nous avons été chaleureusement accueillis par les populations qui ont exprimé leur adhésion à l’idée d’une nouvelle constitution. Nous avons aussi expliqué le bien fondé de la cryptomonnaie et tout le monde a compris », a résumé cet avocat très actif ces derniers mois dans la plateforme.

Lors de cette mission, la délégation a expliqué aux habitants que les crises répétitives que la RCA a connues, sont liées au changement régulier des institutions, des Présidents…Les leaders de la plateforme politique Be-Oko ont aussi expliqué que la cryptomonnaie permet à la RCA d’éviter le diktat des puissances extérieures qui continuent de bloquer le développement du pays.

Selon des informations en notre possession, Be-Oko envisage organiser d’autres missions de sensibilisation car précise un des leaders de cette plateforme, « l’objectif est de toucher toutes les villes de provinces avant le référendum ». Le pouvoir et ses alliés ont donc ainsi lancé la campagne pour le oui dans les provinces du pays.

Romain de Sangbilegué-Info

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here