Centrafrique : la COSCIPAC alerte le président tchadien Mahamat Idriss Déby sur le risque de déstabilisation de son pays par Touadéra et ses mercenaires russes

0
210

LETTRE OUVERTE

A

L’ATTENTION DU GOUVERNEMENT DE LA REPUBLIQUE DU TCHAD

Excellences,

En faisant ses compliments au Gouvernement du peuple frère tchadien, la Coordination des Organisations de la Société Civile pour la Paix en Centrafrique, (COSCIPAC), la « voix des sans voix », voudrait sonner une alerte à l’endroit des dirigeants du Tchad que vous êtes. Ceci, toujours dans le cadre de ses contributions et veille pour la bonne marche de la démocratie et de la bonne gouvernance publique en République Centrafricaine par la promotion d’une bonne diplomatie, apaisante, avec en toile de fond la garantie de bonnes relations, construites sur la base du respect mutuel et de la non- ingérence dans les affaires des autres nations constituant notre village régional, l’Afrique Centrale ». cette alerte que nous voulons plus être une plaidoirie qu’une dénonciation, vise à faire la part des choses pour éviter au Gouvernement Tchadien de faire l’amalgame entre les aspirations et souhaits du laborieux peuple centrafricain qui ne cherche qu’à vivre en harmonie avec ses « cousins » du nord ; et ceux d’un homme manipulateur, menteur, voleur, arnaqueur et, surtout, grand comploteur et déstabilisateur que les centrafricains ont eu le malheur de voir parvenir au sommet de l’Etat par une alchimie électorale douteuse.

Aujourd’hui, personne n’est dupe de la supercherie du président Faustin Archange TOUADERA.

En effet, tous savons, par les actes posés par l’actuel Chef d’Etat de Centrafrique, qu’il est une personne à la moralité douteuse. Un homme aux ambitions démesurées qui ne recherche que son bien-être personnel sans aucun souci pour le peuple qui l’a si « mal élu ».

Il a poussé l’outrecuidance jusqu’à instaurer un Gouvernement qui s’apparente plus à une association de malfaiteurs qu’autre chose.

Les multiples parjures, violation des textes légaux, même la Constitution a été foulée aux pieds plusieurs fois, les détournements de fonds publics, les assassinats et autres coups bas démontrent à suffisance le genre de l’homme qui préside en ce moment à la destinée du peuple et de la nation centrafricaine.

Mais, là où la Coordination des Organisations de la Société Civile pour la Paix en Centrafrique, (COSCIPAC), la « voix des sans voix » voudrait attirer vos attentions, sont les multiples tentatives de manipulations et de déstabilisation du Tchad auxquels s’adonnent TOUADERA et ses acolytes de la nébuleuse société de mercenaires russes de WAGNER, sur invitation et la participation de certains ressortissants tchadiens.

Il est surtout primordial de retenir que toutes ces actions se font contre la vrai volonté du peuple centrafricain, innocent, et, qui se trouve être l’otage de TOUADERA et la première victime innocente, désignée, de ces tractations malveillantes et de la déstabilisation de ce pays frère avec laquelle nous partageons plus encore que l’histoire !

Ainsi, nous tenons à vous relater les faits graves suivants, dont nous détenons des preuves, sur l’alliance scellée par TOUADERA, la société WAGNER et deux ressortissants tchadiens dans l’objectif de déstabiliser la République du Tchad, pour chasser par force le Gouvernement de la Transition dirigé par MAHAMAT IDRISS DEBY ITNO.

En effet, à la fin de l’année 2021, monsieur RAMADJI DOUMNANDE Armel, vivant aux USA et monsieur DJASSARBAYE Valentin, qui vit en France, ont pris contact avec l’actuel Ministre de la Défense Nationale de la RCA, monsieur RAMEAUX BIRO, pour qu’il puisse faciliter une rencontre d’entente entre eux les responsables locaux de la société WAGNER, venue soutenir le pouvoir désavouée de TOUADERA. L’objectif visé à travers cette rencontre étant de s’entendre avec le contingent de la WAGNER se trouvant sur le territoire centrafricain de les appuyer pour pouvoir renverser l’actuel président de la transition au Tchad. Pour faciliter l’organisation de cette rencontre, ils ont déboursé une énorme somme d’argent au Ministre de la Défense. Celui-ci en a profité pour leur demander de lui remettre une enveloppe pour faciliter l’accord préalable du Président de la République afin de faciliter les ententes et l’élaboration du calendrier de travail.

Une fois les billets reçus, un plan d’action de déstabilisation, préalable au coup de force, a été établi. Les mobilisations ont démarrées aussitôt après ; des agitateurs spécialistes en mobilisation et mouvements de masse d’origine centrafricaine, cet d’autres origines ont été infiltrés à Ndjamena et dans certaines grandes villes du Tchad. Une dizaine de ces agitateurs centrafricains croupissent encore dans les geôles à Ndjamena après les derniers mouvements d’insurrection populaire au Tchad.

Sur les réseaux sociaux et dans certains medias internationaux, des activistes véreux ont été mobilisés et payés pour faire des propagandes en faveur des mouvements de masse en préparation contre les autorités de la transition. Ces activistes, qui se disent « Panafricanistes » sont surtout actifs sur Afrique Medias.

En Octobre 2022, les deux sujets Tchadiens cités ci-haut ont été reçus à Bangui et un nouveau plan visant à accentuer les actions de terrain a été établi et est en cours d’exécution ! Les plus hautes autorités du cabinet présidentiel de TOUADERA ont pris part à ce travail. Le Ministre d’Etat, Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat centrafricain supervisait ce travail qui a pris fin à Bangui, à l’Hôtel PLAZA.

Aujourd’hui, si la « Voix des Sans Voix » alerte, c’est pour une seule raison : Une autre vague d’actions va être lancée dans ces jours par TOUADERA et ses complices ! les centrafricains continuent de souffrir sous la coupe de TOUADERA et de ses complices et assassins à sa solde, les mercenaires Wagner ! Nous ne voulons plus que cette souffrance perdure. La population centrafricaine veut le départ de TOUADERA et le peuple tout entier est en train de prendre ses responsabilités pour le chasser du pouvoir. Le peuple dont nous portons haut la voix ne veut plus de ce despote qui voudrait ramener la nation centrafricaine vers les ténèbres.

C’est pourquoi, témoins de la bonne volonté du Tchad qui, malgré les diverses provocations de TOUADERA et de ses complices contre le peuple paisible tchadien, n’a jamais réagi avec violence aux nombreuses attaques dont il a été sujet. Vous avez toujours voulu réagir, vous l’avez toujours fait, avec la diplomatie, le dialogue et l’entente fraternelle. Le peuple centrafricain vous en est reconnaissant ; car cela traduit l’amour que nous avons l’un pour l’autre.

Mais, aujourd’hui, le Président TOUADERA a dépassé les bornes et son peuple, qui l’a rejeté, depuis fort longtemps déjà, ne peut plus tolérer ses écarts qui sont préjudiciables à notre avenir à tous.

Aussi, nous en appelons à votre responsabilité, devant Dieu et les hommes, de la défense de votre patrie ! Le centrafricain veut la paix avec son frère tchadien, mais, TOUADERA est la mauvaise graine qui empêche ces deux peuples d’évoluer.

Les porte-voix du peuple que nous sommes, attendons de voir votre sagesse se manifester !

Fait à Bangui, le 09 Décembre 2022

Pour la COSCIPAC

Le Coordonnateur National

Petit Delphin Kotto

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here